Contre vents et marées

Publié le 8 mars 2019
Retrouvez la réaction du coach Claude Robin après la victoire face à Boulogne.
Photo actualités

Claude Robin, coach de l’USLD : « C’était une belle soirée. Les trois points pour nous sont plus importants que tout, après si c’est le derby bah tant mieux, si on peut faire plaisir à nos supporters, et je crois qu’ils n’ont pas eu l’occasion d’en avoir beaucoup de plaisir, tant mieux, on est contents pour eux. Je n’ai pas trouvé qu’on avait été dominés, je trouve que c’était un match très haché, avec beaucoup de duels, mais je n’ai pas vu de domination boulonnaise évidente. Je crois que cela s’est beaucoup joué au milieu du terrain, sur les deuxièmes ballons. On n’a pas eu beaucoup d’occasions ni de jeu construit devant le but et c’est une évidence. Mais je ne sais pas si Boulogne en a eu plus que nous. Je n’ai pas vu un très bon match si on doit parler de football pur, je n’ai pas vu beaucoup de football ce soir, j’ai vu un match haché, ce match ne tenait qu’à un fil. C’est nous qui avons eu la chance de marquer, tant mieux pour nous. J’ai vu que Tours avait perdu mais on va d’abord s’occuper de nous, il faut compter que sur nous. Si on prend des points on n’avancera et ce soir on en a pris. Ces trois points viennent bonifier notre match nul de la semaine dernière. Pour nous, il faudra passer ce troisième match que l’on n’arrive jamais à passer, c’est la quatrième fois qu’on a l’occasion de faire quelque chose de bien en sortant un petit peu la tête hors de l’eau, à nous de le faire ! La sortie de Nicolas Bruneel est dommage, c’était son anniversaire aujourd’hui, donc il doit être très content puisque c’est le plus Dunkerquois de tous les dunkerquois. Mais on l’a retrouvé à la fin du match, ça a l’air moins grave que prévu mais il devra passer des examens. On est tous contents d’avoir pu lui offrir les trois points, lui, le Dunkerquois pur souche. Dans notre situation, il reste neuf matchs, on va s’entraîner pour bien jouer au foot. C’était difficile ce soir de bien jouer, même pour Boulogne, ce n’était pas facile non plus. Il faudra que l’on joue devant Bourg pour pouvoir gagner, parce que c’est une équipe qui joue. Il va falloir garder ce mental que l’on a vu ce soir, c’est ça qui est finalement important dans la situation où l’on se trouve. Il faut avoir ce mental pour jouer des matchs comme ça où il y a une seule occasion qu’il faut mettre et gagner le match. Si on arrive à se sauver, on discutera d’autres choses. »