Publié le 28 juin 2022
Supporters, nous vous avions confié la mission de poser vos questions à Yohan Bilingi et Julien Anziani pour leur première interview sous les couleurs de l'USL Dunkerque. Il est l'heure de la lire !
Photo actualités

Dans quelle organisation tactique préférez-vous jouer ?

Y.B : Franchement, je peux m’adapter car tous les styles me conviennent. Après, si je devais en choisir un seul, je prendrais le 3-5-2.

J.A : Je suis assez polyvalent puisque je peux évoluer à tous les postes du milieu de terrain. Après, je me sens particulièrement bien quand je suis en électron libre, en relayeur ou derrière l’attaquant. Que ce soit du 4-3-3 ou du 4-2-3-1, ce sont des dispositifs qui me plaisent beaucoup.

Pourquoi avoir choisi Dunkerque et pas un autre projet ?

Y.B : Je pense que le coach a fait que ma décision a été prise. Après avoir discuté avec lui, j’ai senti comme une connexion que je n’avais pas ressentie avec d’autres clubs. En venant à Dunkerque, je sais que je vais progresser que ce soit sportivement comme humainement.

J.A : J’ai été beaucoup sollicité en fin de saison dernière et Dunkerque était un projet qui me plaisait beaucoup. Ce challenge de vouloir tenter de jouer le haut de tableau m’a convaincu. Mais surtout, c’est le discours du coach qui a été très, très important. Il a fait pencher la balance du bon côté.

Quelle vision aviez-vous du club avant d’arriver ici, à Dunkerque ?

Y.B : J’avais de très bon aprioris sur le club. Avec ce que je voyais, je pensais vraiment que l’USL Dunkerque allait se maintenir en Ligue 2 BKT. Après, notre objectif est d’avoir les meilleurs résultats possibles et je pense que nous en avons les capacités nécessaires.

J.A : J’avais déjà joué ici, il y a trois ans, quand j’étais au Gazélec. Je voyais que c’était en construction et en développement. Quand je suis arrivé, j’ai été surpris par les installations. C’est vraiment du haut niveau. Un club comme Dunkerque doit avoir l’ambition de jouer les premiers rôles. Comme je suis un compétiteur, c’était exactement ce qu’il me fallait !

Votre point fort en tant que joueur ?

Y.B : Je pense que suis assez polyvalent. Je peux jouer latéral droit, piston droit mais également dans l’axe. Ma qualité forte, c’est surtout la puissance.

J.A : J’ai une bonne VMA qui me permet de faire beaucoup d’efforts au milieu de terrain. Mon point fort, c’est surtout la qualité technique. J’aime avoir le ballon et évoluer dans une équipe qui a la possession du ballon, même si je sais faire les efforts défensifs, aussi, car c’est dans ma mentalité. Après, j’ai une grosse qualité pour les coups de pied arrêtés. J’espère mettre ça à profit pour aider l’équipe cette saison.

Justement, Julien, est-ce que tu vas nous mettre des coups-francs aussi beau que dans ton passé ?

J.A : J’espère (il sourit) ! Il n’y a pas de raison car c’est comme tout : ça se travaille. Une fois que ton pied est réglé, il y a souvent danger. Depuis tout petit, j’ai cette qualité de bien frapper dans cet exercice. Je pense que je vais en mettre oui, c’est même sûr !

Qu’est-ce que vous vous êtes dit au moment de traverser les rues de Dunkerque pour la première fois ?

Y.B : Franchement ? J’étais impressionné ! Je ne pensais pas que la ville était aussi grande. J’aime beaucoup !

J.A : On m’avait dit que ce serait limite dramatique (il rigole) ! Mais pas du tout. Depuis que je suis arrivé, il a quasiment fait beau tout le temps. Ce qui m’a marqué, c’est la convivialité des gens. Ils sont très bienveillants. J’ai fait un petit tour en centre-ville et ce fut très sympathique.

Merci à vous, supporters, pour les questions posées à Yohan et Julien !