Contre vents et marées

Publié le 22 juin 2018
De retour à Dunkerque après deux saisons passées à Créteil puis Boulogne, Bilel El Hamzaoui se réjouit de retrouver le stade Tribut pour ce nouvel exercice.
Photo actualités
  • Bilel, pour ceux qui ne te connaîtraient pas, pourrais-tu revenir sur ton parcours ?

« J’ai commencé en professionnel à Angers après ma formation à l’AS Cannes. Lors de ma deuxième année à Angers, j’ai été prêté au Poiré-sur-Vie en National. Puis je suis revenu à Angers pour ma troisième année, j’ai assez peu joué avec l’équipe de Ligue 2 hormis en fin de saison, mais ça m’a permis de grandir. Après cela, j’ai rejoint le CA Bastia en National où j’ai fait une saison complète, en étant utilisé à plusieurs postes : milieu relayeur, dans l’axe ou en piston. Après cela, je suis venu à Dunkerque sous les ordres de Fabien Mercadal. Je suis ensuite parti à Créteil avant de signer à Boulogne la saison dernière. »

  • Pourquoi avoir décidé de revenir à Dunkerque ?

« Simplement parce que c’est à Dunkerque que j’ai passé ma meilleure saison, que ce soit sur le terrain ou en dehors du foot. Ma famille se sent bien à Dunkerque, je connais bien le club. J’ai eu une proposition de prolongation à Boulogne, mais je ne l’ai pas acceptée. Je préférais revenir à Dunkerque qui est un club familial qui me convient très bien. »

  • Benjamin Rytlewski était déjà adjoint de Fabien Mercadal lors de ta première saison dunkerquoise…

« Oui, je connais très bien Benjamin avec qui j’ai déjà travaillé. Il m’a appelé à l’intersaison, tout comme Edwin (Pindi) avec qui j’ai joué avant qu’il ne devienne secrétaire général. Et puis il y a toujours des anciens que je connais avec qui j’ai des affinités. Le projet de jeu et le projet du club me conviennent pleinement. J’ai envie de vivre avec ce groupe-là et j’espère faire un très bonne saison. »

  • Quels seront tes objectifs sur le plan individuel ?

« Pour ma part, ce sera de disputer un maximum de matchs, d’avoir des statistiques que je n’ai pas eu l’occasion d’avoir la saison dernière. J’ai marqué en Coupe de France, j’ai fait quelques passes décisives en championnat, mais ce sont des statistiques assez maigres que je veux améliorer. Ca n’a pas été ma plus grosse saison et j’espère retrouver cette efficacité offensive pour aider le club à atteindre ses objectifs. »

  • Tu es capable d’évoluer sur plusieurs postes. Où avez-vous envisagé de te faire jouer avec Benjamin ?

« Pour l’instant, l’objectif était de me faire évoluer comme milieu relayeur. Après, il sait comment m’utiliser. Il sait que je peux aussi évoluer sur un côté ou même dépanner au poste de latéral gauche, comme je l’avais fait il y a deux ans avec Fabien. De temps en temps, il faut savoir se sacrifier pour aider l’équipe. C’était un mal pour un bien, car j’avais fait de bons matchs. Mais je ne doute pas que Benjamin saura comment m’utiliser. »

Un mot pour les supporters dunkerquois que tu vas retrouver !

« J’ai hâte de les retrouver. C’est un public enthousiaste qui répond toujours présent. Ce sont des supporters fidèles, très protecteurs du club. Ils aiment l’USLD et c’est ce que j’aime chez eux. J’aimerais leur dire qu’on va faire une bonne saison et qu’on aura besoin de leur soutien dans les bons comme dans les mauvais moments. »

  • Quel est l’endroit dunkerquois qui t’a le plus manqué ?

« J’habitais dans le centre-ville, mais j’aimais bien aller à Malo au bord de la plage en famille. »

  • Tu as plus de 100 matchs de National au compteur, à quel championnat tu t’attends cette saison ?

« L’année dernière, c’était un championnat incroyablement serré. J’aimerais que l’on soit dans la première partie de tableau assez vite pour obtenir le maintien rapidement pour espérer mieux par la suite. Mais on ne sait pas comment va se passer ce championnat avec les grosses écuries comme Bourg, Tours ou Quevilly. Je pense que ce sera encore un championnat serré où j’espère que nous pourrons tirer notre épingle du jeu. »