Contre vents et marées

Publié le 7 janvier 2019
Ce mardi 8 janvier auront lieu les obsèques de Kenny Lalande, préparateur physique auprès des jeunes du club pendant un peu plus d'un an.
Photo actualités

C’est sur une note de tristesse qu’a débuté l’année 2019 pour l’USL Dunkerque avec la tragique disparition de Kenny Lalande à l’âge de 23 ans. Préparateur physique auprès des équipes de jeunes lors des saisons 2016-2017 et 2017-2018, Kenny avait rejoint le Cercle Bruges pour y apporter ses compétences cette année.

Fred Basire : « Il n’y a pas de mots pour expliquer ce qui vient de se passer. J’ai connu Kenny il y a bientôt trois ans. Il recherchait un stage en club pour valider son Master et il a commencé à intervenir auprès de la section sportive comme étudiant. La deuxième année, j’avais réussi à le faire entrer comme assistant d’éducation et il intervenait avec mon équipe de U19 ainsi qu’avec les U16. C’était un bosseur, apprécié de tous.  Au-delà du technicien hors-pair qu’il était et des compétences qu’il a su transmettre durant ses années au club et notamment l’an dernier avec à la clé des montées avec les U17 et les U19, je veux surtout retenir un homme avec de grandes valeurs humaines et un grand sens du respect. Bonne route à toi mon Kenny, tu resteras à jamais gravé dans nos cœurs. »

Sofiane Denys : « Je suis arrivé au club l’an dernier alors que Kenny travaillait déjà depuis une demi-saison avec le groupe de Miloud. On a donc été amenés à travailler ensemble avec les U16. En mars, lorsqu’on m’a confié le groupe U19, Kenny était déjà en charge de la préparation physique. On était donc liés par rapport au travail, mais aussi dans la vie. Kenny était un mec très compétent, la preuve c’est qu’il a réussi à signer dans un club de première division belge à un âge assez précoce. Il était capable d’installer une relation professionnelle mais aussi proche des joueurs. Tout ça fait que je m’entendais très bien avec lui, d’autant qu’on avait le même âge. On était liés par ça, mais aussi par le fait d’avoir fréquenté la même université. »

Miloud Gaïd : « Kenny était arrivé au club par l’intermédiaire de Rabia Manaï comme stagiaire. Il est d’abord venu en observation puis on l’a utilisé pour mettre ses qualités en pratique. Au bout de six mois, on voulait le conserver au club au vu de ses compétences. Il s’est donc occupé des catégories jeunes du club, notamment avec les U16 et les U19 qu’il accompagnait le week-end en match. Je ne garde que des bons souvenirs de lui. Au-delà du préparateur physique que c’était, il était devenu un  ami que je voyais en dehors du stade. C’était un mec compétent, travailleur, sérieux, qui avait aussi de grosses compétences sur le plan informatique. C’est une grosse plus-value qui est partie. Il venait régulièrement nous voir et se tenait au courant des résultats malgré son départ à Bruges. »

Le club présente aux proches et à la famille de Kenny ses plus sincères condoléances.

INFO LIVE
Attention
- le match face à Pau se jouera à guichets fermés !